*3 Départ enfin

Voici le carnet de bord de trois "Moustiques" qui ont entrepris une balade dans le ciel de France , pour ce rendre à Egletons, pour le rendez-vous annuel des ULM féminins...

 

La parole est à Françoise et Michel, deux Amis d'Hom.arts berckois , mais aussi à leurs Amis Sylviane, Bertrand...et les autres...

 

Dimanche 4 juillet : Berck / Abbeville

Beaucoup de vent. Suis-je capable d’affronter de telles conditions ? se demande Françoise.

Au point d’arrêt, je me retrouve coincée par mon aile et je n’arrive pas à atteindre le bouton radio.

Je fais des gestes désespérés à Michel, qui me suit, et qui enfin, vient à mon secours.

Départ réussi, avec quelques secousses.

Le vol se déroule sans incident.

Atterrissage un peu secoué, vent de travers, mais réussi malgré tout.

1 Abbeville pluie

Lundi 5 juillet : Abbeville

J’ouvre un œil.

« Ce que j’entends, c’est bien …… ?

- Oui, me répond Michel, il pleut ! »

Impossible de partir. Nous sommes cloués au sol. Nous allons passer la journée à scruter le ciel et à tourner un peu en rond. Mais c’est ainsi, nous sommes tributaires de la météo, surtout avec nos petits moustiques qui, dans les airs, portent bien leur nom d’Ultra Léger Motorisé mais aussi de pendulaire !

 

Mardi 6 juillet : Abbeville / Dreux

La météo est bonne, enfin le départ.

Je suis un peu nouée, comme à chaque départ, mais une fois installée sur ma bestiole, j’oublie tout et ne pense plus qu’au bonheur du vol.

Vol sans incident, calme, dans des conditions idéales.

 

Mercredi 7 juillet : Dreux / Pontlevoy

Météo clémente. Vol très agréable, pas une turbulence, le grand calme.

Nous atterrissons sur une petite plate-forme au milieu des champs ! Un plaisir.

Une personne du club ULM nous accueille, nous fait visiter les lieux : petite maison toute simple avec les commodités essentielles. Cette personne nous donne les clés de la maison et met à notre disposition tout ce qui se trouve dans le club, même le PC.

Malheureusement, comme dans de nombreux autres lieux, nous n’arriverons pas à nous connecter à Intenet. « Ça ne passe pas » comme on dit !

Nous en profitons pour nous reposer, faire la sieste, paresser, nous promener, papoter...

Sylviane nous prépare un repas digne d’un chef.

Le bonheur est dans le pré mais aussi sur la plate-forme.

 *4 Pontlevoy au milieu des champs

 

Jeudi 8 juillet : Pontlevoy / Argenton-sur-Creuse puis Argenton-sur-Creuse / Égletons

Vol : aucun problème.

Nous arrivons sur une base écrasée de chaleur.

En attendant nos jeunes avec le camping-car, nous recherchons l’ombre. Difficile sur les terrains. Nous nous allongeons sous nos ailes. J’en profite pour m’endormir. Les nuits sont tellement courtes !!!!

 

Les planeurs font quelques démonstrations et nous assistons à l’entraînement de deux jeunes qui vont se présenter au Championnat de France de Voltige. Beaucoup de bruit, mais les figures sont splendides.

Nos jeunes arrivent enfin, puis Nathalie et Samuel, en provenance de Belgique, nous rejoignent.

Météo : le mauvais temps s’annonce pour demain. Nous risquons de ne pas pouvoir aller jusqu’à Égletons.

Donc changement de programme, nous partons ce soir.

Tout le monde participe au rangement du campement improvisé, et tout se retrouve rapidement casé, tant bien que mal parfois, soit dans le camping-car, soit dans la voiture de Nathalie.

Le départ a lieu à 19 heures pour ceux qui partent par la route.

Pour nous, 19 heures 15.

Superbe vol au-dessus du massif Central. Les vallons s’élèvent de plus en plus. Les forêts sont de plus en plus épaisses, les vaches de plus en plus rares.

Mais ma radio est tombée en panne et je suis seule au monde.

Enfin pas vraiment. Michel et Sylviane veillent sur moi, qui suis encore la moins expérimentée.

Arrivée à 21 heures 30, heureux ! Et moi très fière d’avoir réussi un superbe atterro sur une piste en dur !

 *5 Egletons Rassemblement 2010

Vendredi 9 juillet : Égletons

Le « 7ème Rassemblement des Femmes Pilotes » commence !

Nous retrouvons certaines et certains rencontrés l’an dernier à La Réole et l’année d’avant à Dreux, ou sur d’autres aérodromes, au cours de nos déplacements.

Les amies et amis arrivent !

Chacun amène dans les sacoches de son appareil un mets de sa région. Pour Doudou et Martine, comme l’an dernier à La Réole, c’est foie gras maison et Sauternes !

Nous racontons notre année, mais surtout nos vols et nos découvertes.

 

Samedi 10 juillet : Égletons

Nos accompagnateurs au sol profitent de cette journée splendide pour effectuer un vol d’initiation. Passage en place avant, ce n’est plus vraiment un baptême de l’air, mais un baptême d’apprentissage au pilotage !

Ils redescendront tous deux avec un sourire qui en dit long sur leur plaisir. Je crois que l’an prochain, ils ne seront plus en assistance sol !

 

Dimanche 11 juillet : Égletons / Hautefaye

Météo : annonce d’orages.

Nous démarrons ce soir pour Hautefaye.

Quelle bonne idée !!!

Le vol est superbe. Nous apercevons au loin la propriété « Chirac » avec interdiction de survol.

La convection est encore importante et nous bénéficions de quelques tabasses. Mais tout se passe bien et nous découvrons une petite base très sympathique, lieu bien connu des ulmistes et des amateurs de bonne table.

Marie et Jean-Marie Portain nous accueillent royalement.

Petit plateau du soir (un en-cas quoi !) jambon de pays + terrine / salade verte avec gésiers et foie gras / civet d’oie accompagné de coquillettes / tarte aux abricots : vin … le tout maison évidemment !

 Nous allons nous coucher, bien lestés !

Dans la nuit un très gros orage nous éveille. Coups de vent, pluie, grêle.

Nous sommes rassurés d’avoir fait le vol alors que la météo nous le permettait. Mais nous avons du mal à nous rendormir : nos machines, amarrées aile basse sur le bord du terrain, auront-elles subi des dégâts ?

 

Lundi 12 juillet : Hautefaye

Journée de repos.

Premier réflexe en se levant : aller voir si nos machines n’ont pas souffert. Ouf ! Tout va bien. Seul un piquet légèrement tordu nous indique que le vent a soufflé fort !

Nous ne pouvons pas ne pas parler des repas de Marie !

Déjeuner : salade de gésiers / magret de canard accompagné de pommes sarladaises / fromage / charlotte aux poires et chocolat fondant / vin / café ...

 Dîner : foie gras (tranche pour deux environ) / perche accompagnée de sa sauce avec riz blanc et gratin de courgettes / fromage (que nous déclinons …… devinez pourquoi) / fondant au chocolat avec crème anglaise / vin / café ...

 Si vous désirez faire un régime, surtout n’allez pas chez eux !

Par contre si vous avez envie de vous faire plaisir, vous savez ce qui vous reste à faire.

 

Mardi 13 juillet : Hautefaye / Breuil-Barret

Départ très tôt, lever à 5 heures 30 car la météo annonce un changement, avec d’importants passages nuageux. Il faut y aller !

Nous nous envolons et montons haut dans le ciel, afin de passer certaines zones.

Puis nous poursuivons notre montée jusqu’à 6500 pieds afin de passer la barre nuageuse. Nous volons sur un tapis de meringues. C’est à la fois beau et inquiétant. Dommage, nous n’avons pas nos appareils avec nous ! Il est vrai que nous songeons avant tout à tenir notre trapèze, car nous sommes secoués.

Le froid et les secousses, il nous tarde d’arriver au but !

Après 2 heures 30 de vol, nous apercevons le terrain de Breuil-Barret, petit village de Vendée, base amie.

Nous connaissons les difficultés d’atterrissage, et nous prenons toutes les précautions nécessaires.

Sylviane atterrit en tête puis Michel et enfin moi. Un coup de vent pousse mon aile et je me retrouve sur 2 roues. Je me cramponne et c’est bon ! Tout est OK !

Nous attendons notre assistance sol à l’abri, en discutant avec nos amis retrouvés.

Bertrand en profite pour faire un baptême de l’air en autogyre.

 

Mercredi 14 juillet

Breuil-Barret

Temps pourri, ciel bas, vent faible.

Nous attendons de meilleures conditions de vol...

 

A SUIVRE , BIENTÖT... 

 

Retour à l'accueil