*REPORTS 02.03.10 014
"Pourquoi se passer des pesticides dans son jardin, et comment? " voilà les questions auxquelles a répondu François Delepierre, dernièrement, en Mairie de Berck, sous l'égide de l'association des Jardiniers de France .
Accueillis par la Correspondante locale, Gisèle Baillet, ces jardiniers ont revisité toutes les possibilités d'avoir de beaux légumes sains dans leur jardin , à moindre coût, et sans nuire à leur santé !
*REPORTS 02.03.10 008
Après la croissance exponentielle des pesticides dans les années 60 et 80, une "marche arrière toute" est enfin  en route dans ce domaine !
"Certains produits sont déjà interdits de vente, a rappelé François , et d'autres le seront d'ici 2012!"
Le nombre croissant des cancers de la gorge ou de la langue chez les agriculteurs  est  l'une des raisons de ces interdictions , mais qu'en est-il chez les jardiniers amateurs ?
"On voit des gens traiter au pulvérisateur  leurs arbres , fruits et légumes sans aucune protection, ajoute François. Et bien souvent , les enfants jouent dans le jardin, à ce moment là !"
*REPORTS 02.03.10 007

 

 

REVENIR A DES METHODES DOUCES...ET NATURELLES ...

C'est donc pour revenir dans le "cercle vertueux" de la culture que l'intervenant a prodiqué ses conseils avisés.
Il est lui même producteur à la Ferme aux Légumes d'Antan , à Offin , où il favorise la protection biologique intégrée .
Parmi ses nombreux conseils, l'assistance captivée a retenu les effets bénéfiques du vent qui aère les cultures évitant ainsi la prolifération des maladies et champignons .
 Une nécessité aussi, la taille des arbres et l'effeuillage des pieds de tomate qui réduit de 80 %  les risques de maladies.
 A proscrire donc , les  haies de thuyas  qui forment un véritable paravent autour des jardins!
*REPORTS 02.03.10 010
La taille des arbres permet aussi de créer un puits de lumière où le soleil peut facilement pénétrer, tuant ainsi les pucerons très sensibles aux UV.
Autres précautions, d'ailleurs à faire durant l'hiver, le nettoyage méticuleux  des tuteurs à l'eau de Javel et des outils à l'alcool à brûler.
Si certains produits sont encore possibles dans une culture biologique, comme la bouillie bordelaise et le Bacille de Thuringe , ils doivent être utilisés avec une prescription rigoureuse des doses !
Pour les mouches de la carotte ou des poireaux, François utilise des plaques de couleurs enduites de glues.
Très efficaces et sans danger pour l'homme !
*Copie de REPORTS 02.03.10 012
Mais il compte surtout sur "ses amis du jardin" pour le grand "nettoyage " des vers, chenilles, pucerons , limaces et autres "bestioles " indésirables . Ainsi, il dispose des nichoirs  pour les mésanges et des hôtels à insectes dans ses jardins d'Offin.
" Un couple de mésanges et leurs jeunes dévorent jusqu'à 78 kg d'insectes nuisibles dans une année ! affirme -t-il . "
Son "hôtel à insectes" permet le maintien et l'hibernation d'insectes très utiles comme les coccinelles, les chrysopes ( lion des pucerons), les carabes ...qui dévorent les pucerons, ou encore les bourdons et les abeilles solitaires , de braves agents de pollennisation.
*REPORTS-02.03.10-005.jpg
Autres astuces: les plantes associées comme les aromates au pied des rosiers, les oeillets d'Inde dans les tomates qui chassent le indésirables ...et des plantes relais telles les capucines qui attirent les pucerons noirs au fond du jardin !

Contact pour en savoir plus : ( calendrier des animations sur demande ) "Aux légumes d'antan"  François Delepierre , 5 Grande Rue, 62990 Offin   tel 03 21 81 36 27   francois.delepierre@orange.fr

Retour à l'accueil