*REPORTS 08.02.10 012

Il fallait bien le "bras droit" de Mathilde Péru, Henry Ramaen, pour assurer l'organisation de l'assemblée générale des "Trois fois vingt ans", ce jeudi, au Cottage des dunes .
Par son carisme, son implication dans le club, ses idées d'animation, ce rôle lui était légitimement revenu, après la disparition de la présidente en janvier .
Il aurait pu même lui succéder ...mais, voilà, Henry  a décidé de passer la main !
Il a démissionné officiellement de son rôle de Premier Vice-président et même du Conseil d'administration !
"J'entame maintenant une deuxième retraite" , explique t-il.
Retour sur une carrière peu commune d'un gendarme ...
*AG 3 FOIS 20 ANS 04.02.10 008


A 78 ans, Henry et sa femme Josiane ont bien l'intention de profiter encore un bon moment de leur coquet appartement de la Rue de Lhommel, à Berck, mais aussi de leurs 6 petits enfants issus de leurs deux fils , Olivier et Pierre.
Le gendarme de carrière lève donc le pied, ou plutôt le "bras" qui  aidait le club des aînés depuis 1988 comme commissaire aux comptes et 1991, comme vice -président.
"Et toujours en bonne entente avec la Présidente," tient-il à préciser en montrant le dernier mot qu"il a reçu d'elle, la veille de son décès.
*AG 3 FOIS 20 ANS 04.02.10 019

Avant de se fixer à Berck définitivement en 1988, Henry Ramaen a eu une vie professionnelle assez riche en voyages , en rencontres et même activités sportives puisqu'il a fait du judo et a été champion de Paris en Basket 1ère Division.
Originaire du Nord , Henry est entré en gendarmerie en 1961 comme élève au Centre d'instruction d'Oued-Sarno, en Algérie.
Il est ensuite affecté à l'escadron de Sidi-Bed-Abbès puis à l'Etat Major d'Oran. Des débuts difficiles pour un jeune gendarme !
De retour en France du fait de l'Indépendance de l'Algérie, il est affecté à l'escadron de Melun avec lequel il effectue un séjour de 7 mois à Saint Pierre et Miquelon , près de Terre Neuve, en Atlantique Nord.
Après un passage  dans le Département du Rhône, il est affecté au service des relations publiques de la Direction de la Gendarmerie en 1969.
Il y restera 13 ans, et a rencontré régulièrement Jean Claude Bouret, Jean Claude Narcy, Roger Gicquel... et même Louis Defunès.
*REPORTS 08.02.10 009

En 1982, avec le grade d'adjudant, il est détaché aux affaires militaires , à la direction du Budget de la Défense, au sein du Ministère de l'Economie et des Finances, à Paris.
Il y a cotôyé de nombreuses personnalités comme  Hernu, Chaban, Bérégovoy, Fabius, Boulin, Mitterrand... dont il garde fièrement les signatures , quelques lettres , des photos ...et ses dessins humoristiques dans un gros classeur qui résume sa vie professionnelle.
*
 Décoré de nombreuses médailles, le Major Henry Ramaen prend sa retraite en 1987, s'installe à Berck où il commence sa seconde carrière au sein du club des aînés.
Vite apprécié par ses qualités d'organisateur perfectionniste , Henry l'est aussi pour ses talents littéraires .
Il crée des jeux sur la langue française , comme le "mur du son" et écrit même des poêmes qui seront d'ailleurs publiés dans un journal local, sous la signature d'Alex Andrin .
*REPORTS-08.02.10-010.jpg

L'an dernier , suite à un travail très complet sur le rôle du bénévole au sein d'une association, il a même été primé à la cinquième place d'un concours organisé par la Caisse de Retraite et d'Assurance Maladie (CRAM)  Nord Picardie .

Que va t-il donc faire maintenant Henry Ramaen, durant sa seconde retraite ?
 Profiter de ses petits enfants et de son épouse, continuer de classer ses nombreux documents issus de ses différentes vies professionnelles et associatives ...et écrire encore quelques jeux littéraires et quelques poèmes !
Et puis, quelques coups de main à la nouvelle équipe du Président Marcel derolez, si elle lui demande !
Et peut-être profiter de ce temps libre  pour écrire les mémoires d'un gendarme pas tout à fait comme les autres ?
...Mais ceci est une autre histoire !

 

Retour à l'accueil