*visite-prefet.jpg

  Denis ROBIN, Préfet du Pas de Calais, est venu au Bois de Sapins, ce dernier Mercredi.

Notre Ami Daniel Moitel nous rend-compte de cette visite , au nom de l'Association de défense contre la mer en Baie d'Authie ...

« Nos gazettes ont évoqué à plusieurs reprises les travaux au cours terme en perspective au bois de Sapins.

 Les dernières nouvelles nous laissaient craindre un allongement des procédures administratives qui ont conduit nos élus à alerter M. le Préfet et lui demander certaines dispenses dans le processus à dérouler pour pouvoir commencer les travaux en Baie d’Authie.

 En réponse Monsieur Denis.ROBIN, Préfet du Pas de Calais, s’est rendu aux bois de Sapins et a présidé une réunion sur la situation en Baie d’Authie le mercredi 17 juillet après-midi.  

*BOIS DES SAPINS 09.05.13 031

La situation sur le terrain a été présentée par l'association et par  Claude Vilcot .

Le Préfet a été très impressionné par l’étendue de l’érosion et, semble-t-il, réceptif aux arguments de l'association représentée par Ph Cornu , D Moitel et J Tiberghien

 La présentation de la situation (en mairie de Groffliers) qui avait pour objectif de faire reconnaître l’urgence, a été réalisée par la société IDRA.

 Elle comportait 5 points : 

Rappel de la problématique, 

Objectifs de la mission AMO

 Etat d’avancement de l’étude 

Procédures règlementaires et calendrier 

Demande de la CCOS au regard de la situation.

*zones-basses-05-07-2013.jpg

 

Qu’en est-il ressorti ?

 Le choix de protéger la zone arrière et de ne pas « la laisser à la mer » a été clairement affiché par Monsieur le Préfet

 L'urgence, au sens propre du terme ne peut s’appliquer à notre cas, notamment du fait des compléments d"études nécessaires pour finaliser la nature des interventions, par conséquent il faut dérouler toute la procédure. 

 Cependant Monsieur le Préfet a décidé la mise en place d’un comité de pilotage regroupant tous les acteurs et décideurs pour accélérer le déroulement de la procédure, la maîtrise d'ouvrage en appartenant cependant toujours à la Communauté de Communes Opale Sud (CCOS).

 En cas de danger imminent avant la réalisation des travaux de dragage, le principe de recourir à un rechargement d’urgence a été décidé. Sur demande de l’ADCMBA, la procédure de rechargement va être définie rapidement.

*BOIS DES SAPINS 09.05.13 016

Que faut-il penser de tout cela ?

 Un grand pas a été franchi en affichant la volonté de l’Etat de protéger la zone arrière le plus rapidement possible et d’abandonner l’idée du recul stratégique prônée par certains services. 

Le recours possible à un rechargement d’urgence est également un point très positif. Mais il nous faut rester vigilants et agir pour que toutes ces bonnes résolutions soient appliquées en attendant de réaliser rapidement les travaux attendus. 

*BOIS DES SAPINS 09.05.13 005

Le rôle de la CCOS dans cette procédure est primordial. Elle devra instruire et produire simultanément l’ensemble des dossiers exigés par la procédure administrative. La CCOS doit avoir un rôle de locomotive au sein du comité de pilotage et nous demandons que l’équipe qui a en charge ce dossier soit renforcée. En cas de lenteur et surtout de problème, l’état aura beau jeu de rejeter la faute sur la CCOS et nous n’aurons plus que nos yeux pour pleurer. Nous avons joué un rôle important jusqu’à maintenant et nous restons disponibles pour apporter notre concours à la mise en place rapide des travaux de renforcement du cordon dunaire

 *BOIS DES SAPINS 09.05.13 031

Nous sommes gré à Monsieur le Préfet de ses déplacements chez nous et de  l'écoute qu'il a bien voulu donner aux alertes de la population, que lui ont adressées à plusieurs reprises les élus. Nous remercions également toutes celles et ceux qui ont oeuvré et n'ont pas ménagé leur peine dans la défense de notre baie, tout en gardant bien à l'esprit que ceci n'est qu'une étape dans le processus de défense, à terme, de l'ensemble de la baie d'authie. »

 

Daniel MOITEL, vice président et Ami d'Hom.arts.

 

Retour à l'accueil