*moulin002

Dans son livre « Les Moulins du Pays de Montreuil », Philippe Valcq, écrivain et historien montreuillois, raconte l'origine de ce moulin:


"...Avant 1830, deux nouveaux moulins sont construits à Verton ,  l’un sur le chemin conduisant au Bahot et l’autre dans le hameau même, à droite du chemin qui se dirige vers Ebruyères,....

Le premier,( celui qui nous intéresse ) ,  le plus connu, appartint d’abord à un sieur Bethouart, auquel succéda vers 1875, Hilaire Ducorroy qui le cèda à son tour à Victor Lavoisier de Calais.

Celui-ci ne l’exploitant pas lui-même, s’en dessaisit au profit du meunier Lebrun Léon Oscar. (...)
Le moulin changea ensuite de désignation au rythme de ses propriétaires successifs.

De « moulin Béthouart », il passa à celle de « moulin Tétu » en 1900. Fonctionnant sous l’autorité de Tétu jusqu’en 1909, il tomba un temps en abandon, avant d’être repris vers 1912 par Pierre Payement dit « Colin » qui le restaura et lui donna son nom.
*
Durant la guerre 14-18, un bataillon de soldats anglais cantonna dans un champ, en face du moulin.
Colin eut alors l’idée de construire une guinguette à proximité, face au baraquement jouxtant son moulin et qui lui servait d’habitation.
Cette guinguette connut beaucoup de succès durant la période de cantonnement des Anglais dans le village.

A la mort de Colin, son épouse, Céline Gobert, continua la meunerie.
 Bien que réparé en 1921, après un accident qui faillit coûter la vie à la meunière, ce moulin cessa définitivement de fonctionner en 1923. "

La suite, on la connaît: l' abandon, le pillage des pierres pour les murets ou empierrage des chemins...avant que l'idée ne vienne : " faire renaître le Moulin "Colin" à l'identique ! "

Une sacrée aventure à suivre .

    

Retour à l'accueil