**DSC00656_montage.jpg

 

 

*Le concert de WILLIAM SCHOTTE .le griot des flandres , aura lieu à LA GALERIE DU MARAIS , le DIMANCHE 24 JUILLET à 15H30 à LA MADELAINE SOUS MONTREUIL...

 

En tournée de promotion pour la sortie de son nouvel album, William Schotte, le « Griot des Flandres » s'arrêtera donc au Marais :

Lui a les cheveux longs, elle les a tout courts. Il chante et violoncelle de son tendre archet ; elle s'’accordéonne et de tout cœoeur fait les chœoeurs et quelquefois les percussions.

 C’'est léger, dansant, ça annonce presque les perce-neiges et le printemps. Ça requinque les rhumatisants qui d'’un coup retrouvent pas à pas les positions de danse.

Ça peut aussi réconcilier les amateurs de guinguette et les tenants d’'une chanson à textes (qui sont aussi bien tournés que les valses…).

La danse n’'empêche nullement la nostalgie et c'’est sans doute cette tonalité qui l’'emporte à l’'écoute de la plupart des paroles.

Quelques fantaisies pointent leur nez ici et là, petit répertoire animalier fait de souris et de canaris, qu'’on peut sans mal soumettre à l'’appréciation des enfants : l'’art est ici familial.

25smngk.jpg

Schotte en est à son dixième opus. Qui ne déroge pas à l'’immuable règle : un album impeccable et un peu fou. On ne se refait pas.

… Le nordiste qu’'est Schotte dédie naturellement un de ses titres à  celui dont le cœoeur fait Boon, ce Dany bienvenu qui aime tant les ch’'tis ainsi qu'un petit clin d'oeil aux pavés de la Rue du Clape en bas .."

 

 A la fois poète, auteur, compositeur, chanteur, conteur, ayant quelque chose de commun avec un autre talent du plat pays qui est aussi le sien, c'’est le genre de saltimbanque funambule qui fait ses pirouettes musicales avec l'art consommé du suspense, il part sur son fil comme un équilibriste qui rate un pas, tombera ,tombera pas ? Mais il se rattrape toujours..

C'’est une sorte d'’improvisation qui ne se perd jamais en temps mort, tout est spectacle, tout est matière à tenir le public dans une jubilation permanente.

 L'’art du griot, des Flandres ou d'’ailleurs, c'’est de raconter des histoires qui sont à tout le monde, mais on ne le sait pas toujours, il est là pour ça.. pour nous rappeler que les humains ne sont pas si différents que ça qu’'ils soient des Flandres ou de Patagonie septentrionale.Et toujours avec une pointe d '’humour, une petite malice amicale, comme cette dédicace, « à Dany Boon, le descendant du célèbre trappeur » et une profession de foi qui dit tout:« La plupart du temps quand je voyage,  je n’'emporte jamais de bagage   Ma roulotte qui va est garée dans mon cervelet   Elle cahote parfois c’'est le prix de la liberté »

Copie-de-25smngk.jpg

Dans cet exercice de haute voltige que le funambule exécute avec un balancier, le griot partage le voyage avec Sonia Rekis, accordéon pour elle, violoncelle pour lui, qui est maître de l'’équilibre ?

Peut-être est-ce dans la chanson de Ferrat qu'’il faut chercher une réponse «Je me croyais libre sur un fil d'’acier, quand tout l’'équilibre vient du balancier..»

Peut-être. Allez vous voir vous même ce qu’'il en est de ce duo musical, qui fait de la chanson un jeu nourri de swing bucolique, de chanson d'amour country, de la langue française, de la musique acoustique bien faite"

 

« Le « plus flamand des chanteurs hexagonaux », compositeur hors du commun, nous invite à plonger dans son univers surréaliste.

Tour à tour truculent et mélancolique, William Schotte nous propose des chansons alliant drôlerie, brio, sensualité et émotion, ce qui fait de lui un véritable « poète halluciné ».

Les instruments  acoustiques (violoncelle, accordéon, guitares…) utilisés autour de la voix expriment avec légèreté une matière  profonde et mystérieuse alors que l'’esprit flamand se promène  au fil des chansons  sur fond de réalisme sublimé : la vie intérieure des plantes grasses, la mort d'’une grand-mère, un accident de voiture, une dispute conjugale, la pause-café...… L'’idée de William Schotte : « apporter un peu d’air frais, de poésie et de réflexion sur notre magnifique et dérisoire condition humaine ». 

 

Pour en savoir plus sur la Galerie du Marais...  ...http://lagaleriedumarais.blog4ever.com

Retour à l'accueil