*test-s-able.jpg

Voici quelques infos du président de l'association de défense contre la mer en Baie d'Authie , à propos du projet S-Sable :

 

"Le 28 septembre, nous avons évoqué la prochaine mise en œuvre, en baie d’Authie, d’un test du procédé S-able, qui vise à détourner un courant en retenant et accumulant le sable dérivant à l’aide de filets.

 

La présentation et nos commentaires peuvent être obtenus en cliquant sur :

http://www.sos-baie-authie.net/page.php?table=table8&titre=Notre%20action&nb=31&ordre=asc

 

Le test va commencer en fin de semaine prochaine, des opérations préalables de préparation vont être effectuées dans les prochains jours.

La photo indique où le test va, en principe, s’effectuer.

L’option retenue vise en plus à protéger de secteur du bois de sapins. Nous avons fourni à l’entreprise des éléments les informant des évolutions du chenal en cet endroit depuis 2008,

Lien pour obtenir les informations:

 

http://www.sos-baie-authie.net/doc/projet%20s%20able%20%2Cquelques%20t%E9moignages%20sur%20l%5C%27%E9volution%20de%20l%5C%27%E9rosion%20de%202008%20%E0%202014%20%5BMode%20de%20compatibilit%E9%5D.pdf

Si le test est probant il pourrait être envisagé de passer à une phase de grande envergure.

Mais nous n’en sommes pas là et en attendant, laissons les travailler."

 

*des-bigs-bags.jpg

Coup de Gueule du Président :

Des Dégradations volontaires du barrage en big bags :

 

"Le géotextile enveloppant les bigs bags a été récemment éventré sur plusieurs mètres à l’aide d’une lame très coupante. La déchirure a été réparée.

Quelles sont les motivations de l’auteur de cet acte ?

Certainement pas du vandalisme gratuit du genre du lancer de cailloux dans des vitres car il faut marcher au minimum 20 minutes, pénétrer dans l’espace très encombré et être muni de l’outil.

 

Donc il s’agit d’un acte prémédité visant à démontrer quelque chose ? Quoi ?

 

La fragilité de l’édifice ? Il est fait, rappelons le encore, pour empêcher l’écoulement de l’eau pouvant franchir en sur verse le bord de dune, ceci en attendant les opérations de ré-ensablement. Il n’est pas fait pour résister à ce genre d’agression.

Qu’il faut laisser entrer la mer ?

Quoi qu’il en soit il s’agit d’un délit et nous pouvons prévenir cet ou ces auteurs qu’il ne sera vraiment pas bon pour lui (eux) de se faire surprendre par un riverain de la zone arrière menacée.

D’autre part nous demandons aux adhérents et sympathisants de nous aider à exercer une vigilance."

Daniel Moitel

Retour à l'accueil