*12-Tete-d-henri-IV-momifiee.jpg

 

  
En 1919 , la tête du Roi Henri réapparaît chez un brocanteur de Montmartre après avoir été achetée à Drouot par un antiquaire qui la propose au Musée du Louvre et au Musée Carnavalet sans succès car personne ne le croit !
A sa mort , c'est sa soeur qui en hérite !!

 

*13 Tete-d-Henri-IV-retrouvee

 

Près d'un siècle plus tard , en décembre 2010 , à l'occasion du 4ème centenaire de l'anniversaire de la mort , l'historien spécialiste , Jean-Pierre Babelon , Membre de l'Institut, reçoit un courrier d'un retraité se disant propriétaire de la tête momifiée et ce depuis cinquante ans .
Il découvre alors une tête en très bon état de conservation avec des cheveux et des restes de barbe .

*

14-La-tete-en-bronze.jpg

Le Professeur Charlier , légiste à Garches et spécialiste en ce domaine , s'entoure alors d'une équipe de dix-neuf scientifiques français et espagnols .
Les analyses sont filmées . Elles durent deux ans au laboratoire d'anatomopathologie et concluent que la tête est bien celle d'un Bourbon après avoir comparé avec le sang de Louis XVI .

*15-Statue-equestre-Paris.jpg

En effet , en janvier 2012 , l'équipe du Professeur Charlier déclare avoir retrouvé un petit échantillon du génome royal sur la tête et avoir pu comparer , avec l'aide d'un expert espagnol en paléogénétique Carles Laluez-Fox , au profil génétique retrouvé sur un mouchoir prétendument imbibé du sang de Louis XVI le jour où il fut guillotiné , le 21 janvier 1793 ; Louis XVI étant le descendant d' Henri IV dont il est séparé par sept générations .
  
 

 

*16-5261256.jpg

Et il affirme qu'il y a concordance .
Pour le professeur Philippe Charlier , 23 arguments morphologiques plaident en faveur de sa thèse : c'est donc la tête à 99,9 % !
Les résultats sont publiés dans des revues spécialisées ainsi qu'un ouvrage reprenant ces éléments .
 *17-5261258.jpg
Mais c'était sans compter sur l'opposition de Philippe Delorme , journaliste , spécialiste des familles royales , qui démonte systématiquement , en 384 pages , tous les arguments avancés : la boucle d' oreille , la blessure à la machoire , la conservation du corps , le crâne non scié , la séparation de la tête ...
 

18-5261260.jpg

*

Par ailleurs , le Directeur du Service de Génétique Humaine de l'Université de Louvain ( Belgique ) , Jean-Jacques Cassiman , conteste les résultats , après avoir pratiqué des investigations ADN sur trois membres vivants de la Maison Bourbon : Sixte-Henri ( 73 ans ) et Axel de Bourbon-Parme ( 45 ans ) ainsi que Jean-Henri d' Orléans-Bragance ( 53 ans ) ayant pour ancêtre commun Louis XIII , fils de Henri IV , un chromosome Y n'aurait pas été retrouvé dans les profils génétiques des 2 reliques attribuées à Louis XVI et Henri IV .
 

 

*A SUIVRE, DEMAIN...

Retour à l'accueil