DSC01320.JPG

 

Créations contemporaines

 

Comme chaque année, plusieurs commandes ont été passées auprès des compositeurs pour enrichir le répertoire mais également pour faire connaitre la musique d’aujourd’hui au public. Ainsi, les œuvres de Nicolas Ducloux (création mondiale), de Guillaume Le Picard (création mondiale) et de Jim Territo (création française) ont été présentées cette année.

 

7.jpg

 

Musique dans tous ses états

 

Soucieux d’adapter le programme à chaque lieu, toutes les musiques ont été mises en valeur dans un cadre unique : un magnifique concert sacré à l’Abbatiale Saint-Saulve de Montreuil-sur-Mer, un opéra-tango d’Astor Piazzolla au Kursaal de Berck-sur-Mer, une schubertiade au Salon Musica Nigella, un concert de musique romantique à la Chartreuse de Neuville-sous-Montreuil et un concert baroque à l’Abbaye de Dommartin à Tortefontaine sans oublier un concert-collation au restaurant étoilé La Grenouillère de La Madelaine-sous-Montreuil… ainsi ces 18 concerts ont incité chez les spectateurs, une écoute attentive que l’on rencontre rarement ailleurs.

  8.jpg

Un répertoire lyrique rare, une démarche pédagogique

 

Sept dernières paroles du Christ, Savitri, Maria de Buenos Aires… si ces œuvres lyriques sont connues des mélomanes avertis, il est rare de les entendre dans des salles de concert habituelles à cause de leur nomenclature particulière. Le Festival Musica Nigella, où se réunissent chaque année plus de 50 artistes disponibles et soucieux de présenter au public une programmation de qualité, est une occasion idéale pour faire connaitre ces belles partitions peu interprétées.

*DSC01297.JPG

Ainsi, Maria de Buenos Aires, un opéra-tango interprété avec brio en clôture du festival à Berck-sur-Mer, a été accueilli avec un grand enthousiasme par le public qui s’est levé pour un standing-ovation de plusieurs minutes malgré le surréalisme apparent du livret qui ne facilite pas toujours la compréhension de l’histoire.

Une belle preuve qu’aujourd’hui, les festivaliers font confiance à la programmation et ne sont plus hermétiques aux propositions artistiques inattendues. 

  *DSC01323.JPG

Musique d’aujourd’hui, public du futur, transmission de savoir

 

Souvent considéré comme très intellectuelle, la musique contemporaine reste néanmoins la preuve de la continuité de la création musicale depuis le moyen-âge. En les mettant dans une thématique globale et toujours en rapport avec les autres pièces programmées, Takénori Némoto donne un sens à chaque pièce contemporaine présentée. Il y inclut tous les styles d’écriture y compris le néo-classicisme, considéré parfois comme « insuffisamment moderne » par une partie des mélomanes avertis mais fortement apprécié du grand public.

DSC01321.JPG

Ainsi, plusieurs œuvres comme « Sept papillon » de Kaija Saariaho, « Quatuor à cordes - Le Prophète » de Jim Territo, « Impression Tango » de Graciane Finzi ou encore « In Spe » de Arvo Pärt ont naturellement trouvé leur place parmi les œuvres classiques. A l’issue des concerts, plusieurs spectateurs ont montré leur adhésion à cette manière de découvrir « La musique de notre temps ».

  DSC01319.JPG

En attendant l’édition 2015

 

Musica Nigella va fêter ses 10 ans en 2015 dans la 2ème quinzaine de mai (du 14 au 31 mai 2015). Les neuf thèmes précédents du festival seront à l’honneur pour chaque journée et la programmation s’articulera autour des trois concerts principaux entourés de plusieurs petits concerts de musique de chambre dans différents lieux. De la musique baroque à la création contemporaine en passant par l’art lyrique, la diversité et l’éclectisme des programmes seront toujours au centre de ce 10ème rendez-vous.

  *DSC01303.JPG

Concerts & Festival Musica Nigella : www.musicanigella.fr

 

Retour à l'accueil