Blanches, elles sont blanches, les grilles nouvellement installées au Bois Magnier par la Municipalité !

Ce poumon vert de la ville est maintenant sécurisé la nuit et praticable par les personnes HP grâce à un cheminement en dur.

 

 

Et même l'espace du Château, devenu Maison des associations!

C'est aussi une manière facile de fermer cet espace dangereux par grand vent !

Découvrons ces aménagements au rythme des extraits de textes littéraires ...sur les Grilles !

 

 

"Il escalade la grille avec agilité, et s'embarrasse un instant sur les pointes de fer."

 "Les Chants de Maldoror" de Charles de Lautréamont 

 


"Il tenait dans la main une sorte d'anneau d'esclavage qu'il venait de ramasser entre deux dalles disjointes, en bas de la grille de fer forgé de l'escalier..."

  "Le crime de Rouletabille" de Gaston Leroux 

 


"Quelques minutes plus tard la grille du jardin grinça sur ses gonds." "Arsène Lupin, Gentleman-cambrioleur"  de Maurice Leblanc 

 


"Elle marchait d'un bon pas, et je la suivis à la même allure jusqu'à la grille du parc que nous franchîmes."

"La sonnette de Madame" de Edith Wharton 

 

 

« Elle était immobile, le visage écrasé contre la grille, avec le même sourire écartelé et crispé. »

« L'étranger » - Albert Camus

 

 

Pour revoir nos articles " Réquiem pour un Bois Magnier", écrits il y a trois ans, vous pouvez cliquez ci-dessous:

Mais pensez à revenir sur cette page, à chaque fois !

 

 

> Episode n°1     UN CONSTAT

 

> Episode n°2    UN CONSTAT

 

> Episode n°3    DES AVIS D'ELUS

 

> Episode n°4    DES AVIS D'ELUS

 

> Episode n°5    DES COMMENTAIRES

 

> Episode n°6    DES COMMENTAIRES

 

ET POUR LIRE NOTRE ARTICLE GENERAL DU 27 JANVIER 2017,  CLIQUEZ  ICI

 

Retour à l'accueil