La  CHARTREUSE  NOTRE-DAME  des  PRES 

     à  NEUVILLE  sous  MONTREUIL  , 

              " hier , aujourd’hui , demain  "           

  ou  du Culte à la Culture 

      par Gérard ROBETTE-PAPET .

Pour retrouver l'épisode N° 1, cliquez   ICI

 

" Ne quittons pas ce secteur du bâtiment sans évoquer les nombreuses chapelles qui entourent l’ Eglise , l’ une est dédiée à Saint-François de Sales et sert de Vestiaire ,

 

...une autre à Sainte-Thérèse et dans l’ ancienne salle du trésor, on a établi les chapelles de Saint-Pierre et de Sainte-Madeleine .

Cette partie est très ancienne , c’ est ce qui reste du monastère antérieur .

 

La chapelle basse était éclairée par trois fenêtres ogivales , aux gracieux meneaux dont une beaucoup plus large se trouve à droite de l’ autel .

 

La chapelle haute , que l’ on appelait le Trésor et qui devait servir à renfermer les précieuses reliques et les riches reliquaires reçoit le jour par trois ouvertures longues et étroites .

Pour arriver à ces oratoires on se sert de l’ antique escalier en pierre , logé dans une tourelle , qui fait saillie sur l’ extérieur et se termine par une petite flèche couverte en ardoises .

 

Deux autres chapelles existent aussi : celle de Saint-Hugues de Lincoln et un petit oratoire connu sous le vocable de Saint-Louis Roi de France .

 

Jusque 1901 , les religieux étaient nombreux .

Mais la quarantaine de religieux de Neuville est partie , par vagues successives , entre le douze septembre et le premier octobre 1901 , anticipant l’ expulsion , des textes défavorables aux congrégations paraissant depuis 1880 .

 

Ils ont rejoint Parkminster , quittant Neuville de nuit , pour prendre le train à Etaples , direction Abbeville et Dieppe , afin de faire la traversée jusque Newhaven .

 

A SUIVRE ...

Retour à l'accueil