Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

La CHARTREUSE NOTRE-DAME des PRES... du CULTE à la CULTURE...Episode N° 30

par le Hom.art Bleu Opale, 14 Septembre 2017, 01:14 14.LE HIST' ART

La  CHARTREUSE  NOTRE-DAME  des  PRES 

     à  NEUVILLE  sous  MONTREUIL  , 

              " hier , aujourd’hui , demain  "           

  ou  du Culte à la Culture 

      par Gérard ROBETTE-PAPET .

 

" Vous avez suivi mes conseils , vous avez suivi les flèches .

C’est bien ! Rangez donc , au bord du chemin , la calèche , la patache , la guimbarde , le coucou , le coche , le chariot …

 

...ou demandez simplement au postillon de la malle-poste ou au cocher de la diligence qui vous a amené de vous attendre à l’ ombre des grands arbres de Neuville .

 

Mais savez-vous que ce chemin bordé d’ormes qui monte à la Chartreuse en venant de Neuville, dont je vous ai parlé  précédemment au XIX ème  , sans plantations …

 

...puis à peine planté , il y a 130 ans et ensuite , courant XX ème siècle, est désormais protégé au titre des Monuments Historiques depuis le 28 décembre 1993 ? 

 

Pour ceux qui connaissent déjà , il est vrai que ces quelques vues , prises à quelques dizaines d’ années les unes des autres , montrent que l’ allée a son charme …

 

...et fait de l’ ombre aux véhicules l’ été , néanmoins , il faudra vraiment songer à créer un parking prochainement compte tenu de la fréquentation qui augmente sans cesse .

 

L’ événementiel était exceptionnel jusque-là mais il va falloir s’ adapter à la vie moderne et une allée qui accueille à peine une trentaine de véhicules ne permettra pas d’ accueillir des centaines de personnes comme c’ est l’ ambition actuelle de l’ association .

 

Montez donc la longue , longue allée qui mène vers le majestueux portail que vous apercevez et le pavillon d’ entrée .

Prenez votre temps , vous êtes là pour apprécier le calme et le repos , pas pour stresser !

 

D’ ailleurs , une fois descendu de la voiture à cheval , vous entendrez les coups de burins des tailleurs de pierre , les coups de marteaux des charpentiers et les coups d’ assettes des couvreurs , ces 150 ouvriers qui s’ activent , sans compter les maîtres verriers qui forment des compagnons .

 

A SUIVRE ...

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

commentaires

Haut de page