Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

La CHARTREUSE NOTRE-DAME des PRES... du CULTE à la CULTURE...Episode N° 12

par le Hom.art Bleu Opale, 16 Août 2017, 02:43 14.LE HIST' ART

La  CHARTREUSE  NOTRE-DAME  des  PRES 

     à  NEUVILLE  sous  MONTREUIL  , 

              " hier , aujourd’hui , demain  "           

  ou  du Culte à la Culture 

      par Gérard ROBETTE-PAPET

 

 " L’histoire rapporte que , lors d’une visite à MONTREUIL sur Mer , Robert VII , Comte de Boulogne et d' Auvergne , regarde un tableau que possédait le couvent des sœurs de Sainte - Austreberthe ( actuel Lycée Eugène Woillez , rue Porte Becquerelle ) . 

.

Il représentait Sainte Véronique tenant le voile où , après qu’elle ait essuyé le visage du Christ , l’empreinte du visage y resta imprimée .

Mais, à chaque fois que le Comte fixait le tableau , le regard du Christ se détournait ...

.

Le Comte prit peur .

Voulait-on lui signifier que sa conscience était trop lourde de péchés ou lui rappeler une promesse de bâtir un édifice religieux qu’il n’a jamais tenu ?

.

Toujours est-il que sur les conseils d’un moine Chartreux , il décida alors de construire la Chartreuse de Neuville, à l’emplacement de la chapelle Notre Dame des Prés .

.

Le 15 juillet 1324, donc , Robert VII , marié à la petite fille de Saint-Louis et dont la petite fille fut Reine de France par son mariage à Jean le Bon  , signe à Hardelot la charte de fondation de la CHARTREUSE de NOTRE-DAME des PRES .

 

 

.

L’âme plus légère, il revint voir le fameux tableau avec Sainte-Véronique et son voile .

L’histoire raconte que le visage du Christ , cette fois , ne se détourna pas.

.

 

Suite à une guérison miraculeuse en 1319 , le Comte promit effectivement de fonder un couvent , car c'était alors le vœu ordinaire des puissants seigneurs, et Robert était au rang des plus puissants .

.

L'élan était donné . Arnould de Cayeux , Seigneur de Longvillers ; Jean , Seigneur de Hodicq ; Aléaume , Seigneur de Bournoville ; François de Créqui , Seigneur de Dourier, Gouverneur et Sénéchal du Boulonnais en 1494 ; Antoine de Monchy , Seigneur de Montcavrel , furent successivement au rang des principaux bienfaiteurs.

 

A SUIVRE ...

commentaires

Haut de page