Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

NOTRE VOYAGE à GIVERNY...A LA RENCONTRE DE CLAUDE MONET...dans LE JARDIN D'EAU...Episode n° 1

par le Hom.art Bleu Opale, 14 Juin 2017, 01:45 03.L' ENVIRONNEMENT' ART...

 

 

 

Ce dernier vendredi, notre association des Amis d’Hom.arts est allée à la rencontre des Arts, à Giverny.

Après la visite du Musée des Impressionnistes, le matin, voici ce que ce que les Amis d’Hom.arts ont pu découvrir dans la propriété de Claude Monet …
*

Les jardins de Monet sont divisés en deux parties, un jardin de fleurs devant la maison, qu'on appelle le Clos Normand, et un jardin d'eau d'inspiration japonaise de l'autre côté de la route, avec le célèbre étang des nymphéas.
 

*

Aujourd’hui, découvrons le jardin d'eau

En 1893, dix ans après son arrivée à Giverny, Monet achète le terrain qui voisine sa propriété de l'autre côté de la voie de chemin de fer. Il est traversé par un petit cours d'eau, le Ru, une dérivation de l'Epte.

*

Malgré l'opposition des voisins paysans qui craignent qu'il empoisonne l'eau en y plantant des végétaux bizarres, mais avec le soutien de la Préfecture, Monet y fait creuser un premier petit bassin.

*

Dans une lettre au préfet de l'Eure, il déclare : "Il ne s'agit là que d'une chose d'agrément et pour le plaisir des yeux, et aussi d'un but de motif à peindre ; je ne cultive dans ce bassin que des plantes telles que nénuphars, roseaux, iris de différentes variétés qui croissent généralement à l'état spontané le long de notre rivière, et il ne peut être question d'empoisonnement de l'eau."

*

Par la suite le bassin sera agrandi pour atteindre ses proportions d'aujourd'hui.

 Le jardin d'eau tout en asymétrie et en courbes, s'inspire des jardins japonais que Monet connaît par les estampes dont il est un fervent collectionneur.

*

On trouve dans ce jardin d'eau le fameux pont japonais couvert de glycines, d'autres ponts plus petits, des saules pleureurs, une forêt de bambous, et surtout les fameux nympheas qui fleurissent pendant tout l'été.

*

Jamais encore un peintre n'avait à ce point façonné son motif dans la nature avant de le peindre, créant son oeuvre deux fois.

Monet y puise son inspiration pendant plus de vingt ans. Après la série des ponts japonais il se consacre à celle des nympheas, jusqu'aux gigantesques décorations de l'Orangerie.

*

Toujours à la recherche de brumes et de transparences, Monet s'attache de plus en plus aux reflets dans l'eau, une sorte de monde inversé transfiguré par l'élément liquide.

*

Le pont japonais

Monet a peint son pont 45 fois ! Pour le construire il a fait appel à un artisan local. Au moment de la restauration du jardin le pont était trop abîmé pour être récupérable. Il a dû être reconstruit par une entreprise locale. Il est entièrement constitué de bois de hêtre.

Les glycines qui le couvrent ont été plantées par Monet.

*

Photos de Rjc@rt

et Textes d’après le site officiel :

http://giverny.org/gardens/fcm/visitfr.htm

 

DEMAIN,  VOUS DECOUVRIREZ  le « CLOS NORMAND », soit LE JARDIN DES FLEURS…

 

 

commentaires

Haut de page