Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

LA REVUE DE BOULOGNE...TOUTE UNE HISTOIRE ...A DECOUVRIR...

par le Hom.art Bleu Opale, 8 Novembre 2016, 02:54 12.LE VIVANT' ART

Pour bien comprendre le succès et le « pourquoi » de la Revue de Boulogne, rien n’est plus intéressant que de relire l’article d’un journaliste boulonnais, Daniel Tintille publié sur le site de l’association !

Bonne lecture en retrouvant quelques actions du spectacle que la Revue a donné dernièrement à Berck, dans le cadre du Festi’Pikar ! (photos de Rjc@rt)

« Depuis le Second empire, période retenue par les historiens de ce spectacle unique, une bonne vingtaine d'auteurs a signé des titres essentiellement puisés dans le vocabulaire maritime, des expressions connues du plus grand nombre.

Souvenons-nous de "Qu'al est bélotte", "Can't si j'ris" et "Péquaye" ou, plus près de nous, de "C'est à l'adont", "Té perds tes bas" ou "Qu'o qu'té m'dis là"...

Au total, une centaine de pièces a été joué sur la scène du théâtre municipal, dans des cinémas (Coliséum, Kursaal), dans la salle de l'Eden Salon à Bréquerecques, et applaudie par un nombre incalculable de spectateurs.

 Quel Secret peut expliquer cet enthousiasme ?

 S'agit-il des décors ou des airs à la mode, de la grâce des ballets, de la verve des interprètes ou bien encore des potins ?

Un texte ancien répond à cette interrogation:

Dans une revue, faut pas s'en faire, y'à qu'à blaguer les Boulonnais, les conseillers, l'sous-préfet, l'maire, les commerçants, les harengs frais.

Tout'l monde a ses défauts sur terre, y'a que le boudin qui soit parfait!

 Mais cette explication ne tient plus. En effet, il y a quelques décennies encore, la revue était destinée aux autochtones, seuls capables de décoder les "compliments" décernés à leurs concitoyens, ainsi qu'aux proches v oisins suivant l'actualité de la ville-phare de l'arrondissement.

 

A l'époque, certaines charges étaient vraiment rudes, au point de valoir un procès à leurs auteurs.

Ceci n'est plus, la médisance a cédé la place à une mise en boîte raisonnée, car la plaisanterie ne doit jamais blesser.

La vie locale est toujours passée à la moulinette (judicieusement dosée afin de permettre au public, venant de tous les azimuts, de suivre ce spectacle divertissant) et le patois a toujours droit de cité.

Pour écrire, il faut du talent ; mais pour s'attaquer à la revue, il faut quelque chose de plus, assurait un jour le rédacteur d'un quotidien local.

Oui, il faut aussi du doigté et cela ne va pas de soi.

Donc concluons que Robert Jordens (Ch’Guss) et Dominique Pourre possèdent cette qualité, puisque depuis 1981, le succès est au rendez-vous de leur production.

Pour en savoir plus, cliquez sur ce lien   http://www.revueboulonnaise.fr/#Accueil.D

LA REVUE DE BOULOGNE...TOUTE UNE HISTOIRE ...A DECOUVRIR...
LA REVUE DE BOULOGNE...TOUTE UNE HISTOIRE ...A DECOUVRIR...
LA REVUE DE BOULOGNE...TOUTE UNE HISTOIRE ...A DECOUVRIR...
LA REVUE DE BOULOGNE...TOUTE UNE HISTOIRE ...A DECOUVRIR...
LA REVUE DE BOULOGNE...TOUTE UNE HISTOIRE ...A DECOUVRIR...
LA REVUE DE BOULOGNE...TOUTE UNE HISTOIRE ...A DECOUVRIR...
LA REVUE DE BOULOGNE...TOUTE UNE HISTOIRE ...A DECOUVRIR...
LA REVUE DE BOULOGNE...TOUTE UNE HISTOIRE ...A DECOUVRIR...
LA REVUE DE BOULOGNE...TOUTE UNE HISTOIRE ...A DECOUVRIR...
LA REVUE DE BOULOGNE...TOUTE UNE HISTOIRE ...A DECOUVRIR...
LA REVUE DE BOULOGNE...TOUTE UNE HISTOIRE ...A DECOUVRIR...
LA REVUE DE BOULOGNE...TOUTE UNE HISTOIRE ...A DECOUVRIR...
LA REVUE DE BOULOGNE...TOUTE UNE HISTOIRE ...A DECOUVRIR...
LA REVUE DE BOULOGNE...TOUTE UNE HISTOIRE ...A DECOUVRIR...
LA REVUE DE BOULOGNE...TOUTE UNE HISTOIRE ...A DECOUVRIR...
LA REVUE DE BOULOGNE...TOUTE UNE HISTOIRE ...A DECOUVRIR...
LA REVUE DE BOULOGNE...TOUTE UNE HISTOIRE ...A DECOUVRIR...
LA REVUE DE BOULOGNE...TOUTE UNE HISTOIRE ...A DECOUVRIR...
LA REVUE DE BOULOGNE...TOUTE UNE HISTOIRE ...A DECOUVRIR...
LA REVUE DE BOULOGNE...TOUTE UNE HISTOIRE ...A DECOUVRIR...
LA REVUE DE BOULOGNE...TOUTE UNE HISTOIRE ...A DECOUVRIR...
LA REVUE DE BOULOGNE...TOUTE UNE HISTOIRE ...A DECOUVRIR...
LA REVUE DE BOULOGNE...TOUTE UNE HISTOIRE ...A DECOUVRIR...
LA REVUE DE BOULOGNE...TOUTE UNE HISTOIRE ...A DECOUVRIR...
LA REVUE DE BOULOGNE...TOUTE UNE HISTOIRE ...A DECOUVRIR...
LA REVUE DE BOULOGNE...TOUTE UNE HISTOIRE ...A DECOUVRIR...
LA REVUE DE BOULOGNE...TOUTE UNE HISTOIRE ...A DECOUVRIR...
LA REVUE DE BOULOGNE...TOUTE UNE HISTOIRE ...A DECOUVRIR...
LA REVUE DE BOULOGNE...TOUTE UNE HISTOIRE ...A DECOUVRIR...
LA REVUE DE BOULOGNE...TOUTE UNE HISTOIRE ...A DECOUVRIR...
LA REVUE DE BOULOGNE...TOUTE UNE HISTOIRE ...A DECOUVRIR...
LA REVUE DE BOULOGNE...TOUTE UNE HISTOIRE ...A DECOUVRIR...
LA REVUE DE BOULOGNE...TOUTE UNE HISTOIRE ...A DECOUVRIR...
LA REVUE DE BOULOGNE...TOUTE UNE HISTOIRE ...A DECOUVRIR...
LA REVUE DE BOULOGNE...TOUTE UNE HISTOIRE ...A DECOUVRIR...
LA REVUE DE BOULOGNE...TOUTE UNE HISTOIRE ...A DECOUVRIR...
LA REVUE DE BOULOGNE...TOUTE UNE HISTOIRE ...A DECOUVRIR...
LA REVUE DE BOULOGNE...TOUTE UNE HISTOIRE ...A DECOUVRIR...
LA REVUE DE BOULOGNE...TOUTE UNE HISTOIRE ...A DECOUVRIR...

commentaires

Haut de page